Professionnels,
contactez-nous :
  06.87.88.04.48

Colourlink : le réseau européen d'entreprises spécialisées dans la reproduction et l'impression numérique met à votre disposition des procédures pour réaliser facilement vos documents et nous les transmettre dans les conditions optimales à une bonne reproduction.


Nos conseils techniques

Les formats d'images

Fichiers à fournir au format PDF haute définition (minimum 300 dpi), polices de caractères complètes incluses, au format fini + bords tournant.

Pour les affiches ou montages réalisés avec Illustrator, pensez à vectoriser toutes les polices, aplatir les transparences, vérifier les surimpressions.

Pour éviter le maculage, le taux d'encrage doit être inférieur à 280%.

Enfin, votre mise en page, « page à page » dans l'ordre de lecture, ne doit pas être « imposée », couverture comprise (sauf si celle-ci inclut une tranche).

Mentions obligatoires :

Il vous appartient d'inclure dans votre document toutes les mentions obligatoires de type « ne pas jeter sur la voie publique ».


Les images

Les couleurs en CMJN

Les images bitmap doivent être en mode 8 bits par couche, en couleurs CMJN (pas de RVB), à une résolution de 300 dpi (120 pixels/cm) et 800 dpi pour les images au trait. Ce que vous voyez sur votre écran (RVB) ne correspondra pas à l'impression (CMJN).

Certains appareils photo numérique utilisent le format RAW en 16 bits, format natif non compressé.

Lorsque l'image est importée dans un logiciel de mise en page (GIMP, Photoshop...), elle doit être entre 80 et 120% de sa taille. Sinon, la redimensionner.

Proscrire l'utilisation de profils ICC parfois proposé lors de l'enregistrement du fichier final qui ne correspondront pas forcement à l'environnement d'impression du matériel utilisé.


Les polices de caractère

Typographie et polices de caractères

Proscrire les polices Multiple Master (MM), avant d'utiliser les styles gras, italique, etc., assurez-vous que la police de caractère supporte cet enrichissement typographique et ne comporte pas de version avec ces attributs.

Pour les documents à imprimer en offset ou en pleine page, c'est à dire pour un rendu visuel de haute qualité : un bord tournant de 2 à 5 mm avec repères de coupe est à ajouter suivant le type de votre document.


Cartes de visite

Pour la création de vos cartes de visite, voici quelques conseils utiles :

  • Les images, fond de page ou illustrations, doivent dépasser de cette zone.
  • Les images incluses doivent être enregistrées en CMJN à 300dpi.
  • La zone tranquille de 3mm ne doit pas comporter de texte, sauf effet visuel venant à la coupe.

Il est conseillé de fournir avec les fichiers :

1 maquette laser couleur finalisée du document à 100 % correspondant exactement aux fichiers fournis. Qui n'EST PAS une épreuve contractuelle des couleurs pour l'impression.

La liste des fichiers fournis :

1 jeu d'épreuve numérique de type Cromalin, Iris... pour le calage de l'impression et la cohérence des couleurs.


Pourquoi le PDF ?

Les avantages du format PDF

Pour transférer un document en gardant la maîtrise de votre mise en page, la cohérence de vos polices de caractère et de vos images, le format PDF vous permet de cumuler dans un seul fichier l'ensemble des composantes de votre document pour imprimer en numérique comme en offset.

Finis les polices de caractère incompatibles entre mac et PC, les problèmes de compatibilité ou de version entre applications ou entre systèmes d'exploitation, les images conservées en basse résolution...

Le PDF assure la normalisation et la portabilité de votre document et permet au professionnel de l'impression d'utiliser des outils de vérification, de conversion RVB/CMJN, de suppression de texte quadri, de recadrage...

Le PDF à partir de fichiers bureautiques

Les logiciels de bureautique ont tous été créés pour réaliser des documents destinés à l'impression directe sur le matériel connecté à l'ordinateur ou bien à créer des présentations destinées à être projetées au vidéoprojecteur.

C'est pourquoi ces logiciels utilisent le mode couleur RVB et de petites définitions d'images (72 DPI) pour la visualisation et le placement dans la page et surtout pour réduire le temps de travail de l'ordinateur.

Pour imprimerie, en revanche, il faut utiliser des images en haute définition (300 DPI), en CMJN et en 8 bits par couche (certains appareils photo utilisent le format RAW en 16 bits).

Si votre logiciel ne permet pas l'enregistrement en PDF :

Pour des impressions en noir et blanc :

Cute PDF Printer

Cute PDF Printer est un logiciel de création de fichiers au format PDF qui s'installe sur votre ordinateur en tant qu'imprimante virtuelle. Prenez n'importe quel fichier imprimable sous Windows et imprimez-le avec votre imprimante virtuelle (incluant les graphiques, images et photos). Le résultat sera enregistré avec le nom et dans le répertoire de votre choix en fichier PDF.

Vous pouvez utiliser CUTE PDF téléchargeable sur :

http://www.01net.com/telecharger/windows/Bureautique/editeur_de_texte/fiches/27030.html

Vous téléchargez le logiciel puis vous suivez pas à pas les tutoriels pour installer le logiciel puis créer votre premier PDF :

http://www.microcodile.com/tutoriaux-5.html

Pour les impressions couleur :

PDF Creator

nous vous conseillons PDF Creator, téléchargeable gratuitement sur :

http://www.01net.com/telecharger/windows/Bureautique/editeur_de_texte/fiches/26668.html

Le tutoriel pour paramétrer le logiciel PDF Creator est téléchargeable ici :

http://www.framasoft.net/article1361.html


Nos conseils avec...

Quark Xpress ou InDesign

Quark XPress Adobe InDesign

Utiliser uniquement les styles de polices (ne pas utiliser des styles gras, italique... de la palette des spécifications).

Pour le symbole Euro, utiliser les fontes correspondantes et non le raccourci clavier.

Travaillez « page par page » et non pas au format de la feuille imprimée (8 pages pour 2 A3 R°V°).

Ne pas détourer d'image sous X-press.

Vérifiez dans les Usages que les images sont OK.

Ne pas mettre de filet à moins de 0,2 point de graisse.

Mettre une couleur de soutien (cyan 50 %) sous les aplats noirs pour obtenir un noir profond.

Si vous transférer un fichier natif :

Rassembler les infos pour la sortie : documents, imports, polices complètes (écran, imprimantes, Postscript) utilisées.


Illustrator

Adobe Illustrator

Enregistrez votre travail pour pouvoir le remodifier ultérieurement.

Réenregistez le document avec un autre nom destiné à l'impression.

Convertir les couleurs en CMJN pour une impression Quadri, ne laissez pas de teintes Pantone.

Vectorisez toutes les polices en groupant les blocs.

Fournir toutes les images utilisées (liées, imbriquées, encapsulées) afin d'éviter tout problème de format.

Penser à morceler les tracés longs pour les images complexes dans Illustrator.

Utiliser uniquement des Pantone C ou CV, et dans tous les cas, mettre le même que celui utilisé dans le logiciel de mise en page.


Photoshop

Adobe Photoshop

Enregistrer votre travail pour pouvoir le remodifier ultérieurement.

Réenregister le document avec un autre nom destiné à l'impression.

Aplatir l'image de manière à n'avoir qu'un seul calque.

Convertir l'image en mode CMJN 8 bits par couche (n'utilisez pas les couleurs RVB) ou niveau de gris.

Vérifiez la taille du document, à 300 DPI, enregistrée au format EPS ou JPG avec une compression de 10 sur 12 (qualité maximum), une taille de 100 % de l'import avec bords tournants, pour l'impression numérique ou offset, pas de format PSD, DCS.

Pour les grands formats, les bâches, contactez le professionnel graphique.

Fournir les images au trait (mode bitmap) en 1200 DPI, enregistrées en TIFF.